Les traditions grecques du Nouvel An en famille

Les traditions grecques du Nouvel An en famille

La période des vacances est magique en Grèce ! Je rentrais toujours chez moi (les Pays-Bas) pour Noël et le Nouvel. Mais depuis quelques années, je reste à Athènes avec mes enfants et c’est très agréable de vivre les fêtes de Noël et du Nouvel An.  La ville d’Athènes (et toutes les autres villes en Grèce) est très joliment décorée, il y a du monde partout et de nombreuses activités sont organisées par les municipalités, les centres commerciaux, les musées et autres institutions culturelles.  La douceur du climat permet d’être à l’extérieur toute la journée. Dans un article précédentj’avais listé mes activités préférées à faire avec des enfants à Athènes pendant la période de Noël.  Il a de nombreuses traditions de Noël qui sont uniques en Grèce et dans la culture grecque. Il en est de même pour la célébration du Nouvel An ou « Protochronia ». Voici les traditions grecques du Nouvel An en famille les plus courantes. 

Pendant la période de Noël, la figure emblématique pour les enfants n’est pas le Père Noël ou Saint Nicolas, mais c’est Saint Basile (Agios Vassilis). Saint Vassilis arrive une semaine après Noël et apporte des cadeaux aux enfants la veille du Nouvel An. Basile le Grand / Saint Basile est né en 330 et il est l’un des pères de l’Eglise Orthodoxe Grecque. Il a de nombreux points communs avec Saint Nicolas. Ils étaient tous les deux évêques et sont connus pour leur grande sincérité, leur compassion et leur aide aux déshérités.  Agios Vassilis a donné sa fortune aux pauvres et a construit les premiers hôpitaux, orphelinats tout en aidant les sans-abris. Il est mort le premier janvier et c’est depuis le jour où l’on célèbre son nom. 

Source: https://oca.org/saints/in-cappadocia
A letter to Agios Vassilis

La Vasilopita ou le gâteau grec du Nouvel An

Saint Vassilis a apporté une autre tradition pour le Nouvel An en Grèce. Et c’est l’une des préférées de mes enfants. Chaque famille aura une vasilopita or gâteau des rois pour le Nouvel An en Grèce. Ce gâteau ou pain est confectionné avec des pâtes différentes en fonction de la région et de la tradition familiale. Il y a toujours une pièce – le flouri – cachée dedans et celui qui la trouve aura de la chance pour l’année qui s’annonce. La vasilopita est en général coupée par le chef de la famille (traditionnellement en forme de croix) après minuit pour apporter de la chance et bénir la maisonnée. De quelle manière ce gâteau est-il lié à Saint Basile? J’ai trouvé de nombreuses histoires.  Selon l’une d’elles, Saint Basil invita les habitants de sa ville, Césarée, à réunir une rançon pour arrêter le siège de la ville. Chaque habitant donna son or ou ses bijoux. Lorsque la rançon fut réunie, l’ennemi fut embarrassé par le don collectif et arrêta le siège. Saint Basil devait alors rendre la rançon aux habitants mais il ne savait plus à qui appartenait chaque don. Il fit donc cuire les bijoux dans des miches de pain et les distribua. Comme par miracle chaque habitant reçu exactement sa part. Dans d’autres histoires, ce sont les tentatives de Saint Basile de faire charité aux pauvres sans les heurter ou d’essayer de cacher à l’empereur régnant ses dons aux pauvres qui sont racontées. 

Kalanta

On chante les Kalanta les veilles de Noël et du Jour de l’An. Les enfants (auparavant que des garçons) vont de maison en maison en jouant du triangle, parfois du tambour et en chantant. S’ils chantent bien, ils sont recompensés avec de l’argent ou de la nourriture. Parfois, ils transportent un bateau miniature décoré de noix dorées. Avoir un bateau est une très vieille tradition dans les îles grecques. En Crète, les enfants jouent parfois de la Lyra, un instrument grec à cordes. Avant, les enfants n’avaient pas d’instrument et ils recevaient des bonbons, des noix, des fruits secs ou des biscuit à la place de l’argent. Mais dans certains villages les enfants collectaient de l’argent pour leur école. Cet argent était donné à l’instituteur pour acheter des livres ou autre matériel.

Réunion de famille

Les familles grecques passent en général le réveillon du Nouvel An réunies chez elles. Les adultes jouent souvent aux cartes car cela porte chance. Ils jouent pendant plusieurs heures jusqu’à minuit. La loterie nationale est également très prisée pour le Nouvel An, tout comme jouer aux dés.

Porter chance

La chance joue un rôle important dans le Nouvel An grec. Dans la plus grande partie du pays on peut trouver des grenades, symbole ancien de chance et de fertilité. Une grenade est accrochée à la porte et elle est traditionnellement lancée au sol à minuit pour porter chance. Dans certaines régions c’est l’oignon qui porte chance et dans les îles des Cyclades le vent du nord ou une colombe. 

On donne également de l’argent aux enfants le soir du Nouvel An. Cela s’appelle Kali Hera. Et démarrer du bon pied se dit Kalo Podariko. A minuit celui que l’on considère être chanceux  doit sortit et entrer de nouveau dans la maison – du pied droit – pour apporter de la chance pour la nouvelle année. On dit que seul quelqu’un qui a un coeur aimant et honnête peut porter chance et c’est pour cela qu’on demande en général à un enfant d’entrer dans la nouvelle année de cette manière.   Un porte-bonheur ou « gouri » est un cadeau traditionnel du Nouvel An. Ce cadeau protège la personne et lui porte chance pour l’année à venir.  

Pour finir, lors du réveillon du Nouvel An Finally, à minuit, on ouvre les fenêtres pour laisser sortir les Kallikantzaroi, sorte de mauvais esprits. C’est ce que je décris dans mon article sur les traditions de Noël en Grèce.

Je vous souhaite une Bonne Année ou Kali Chronia!

 

Celeste Tat

Celeste is an expat living in Athens for 16 years, she is a mother of 2 young children and is always searching for family friendly activities and vacations to do with her family. She is the Community Manager and Blogger for Family Goes Out in Greece.

Les derniers articles de Celeste

Tags:, ,

Comments